Association de copanlisib et de vénétoclax pour le traitement du lymphome non hodgkinien à cellules B

SAKK 66/18

Chef de l'étude

PD Dr. med.
Anastasios
Stathis
Istituto Oncologica della Svizzera Italiana (IOSI)
+41 91 811 89 31

Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) font partie des dix affections cancéreuses les plus fréquentes chez l’adulte. Bien que le traitement des LNH ait connu de nettes améliorations au cours des dernières décennies, de nombreux patients ne peuvent toutefois pas être guéris. Il en va de même pour les personnes atteintes de lymphome folliculaire (LF) ou de lymphome du manteau, deux sous-types de LNH à cellules B.

L’étude SAKK 66/18 examine une nouvelle forme de traitement pour les patients souffrant d’un LNH à cellules B qui ont présenté une récidive après des traitements antérieurs ou sont devenus réfractaires au traitement. On évalue l’association de copanlisib (Aliqopa™) et de vénétoclax (Venclyxto™), car on suppose qu’elle pourrait avoir des effets synergétiques.

Les médicaments sont administrés dans le cadre de cycles de 4 semaines (28 jours). Pour chaque cycle, les patients reçoivent le copanlisib par perfusion intraveineuse les jours 1, 8 et 15. À partir du jour 2 de l’étude, les patients prennent également quotidiennement la dose prescrite de vénétoclax. Le traitement est poursuivi pendant 12 cycles maximum. Jusqu’à 38 patients sont inclus dans l’étude.

Cliniques

Toutes les études