D’améliorer la radiochimiothérapie en cas de cancer du rectum localement avancé

SAKK 41/16

Chef de l'étude

Dr. med.
Sara
Bastian
Kantonsspital Graubünden
+41 81 256 66 46

Cette étude a pour objectif d’améliorer le traitement standard actuel administré avant une intervention chirurgicale en cas de cancer du rectum localement avancé, qui consiste en une radiochimiothérapie (à base de capécitabine/Xeloda®). On parle de stade localement avancé lorsque le cancer s’est étendu, mais n’a pas encore atteint d’autres organes. Nous réalisons cette étude afin d’évaluer la sécurité, la tolérance et l’action du principe actif régorafénib utilisé en association avec le traitement standard décrit plus haut.

Le régorafénib bloque de nombreuses enzymes qui sont non seulement importantes pour la croissance des cellules cancéreuses, mais favorisent aussi l’irrigation de nouveaux vaisseaux sanguins. Il perturbe ainsi le développement de la tumeur et la prive d’apports en nutriments. Des essais en laboratoire indiquent par ailleurs que le régorafénib est en mesure d’empêcher la propagation des cellules tumorales et ainsi la formation de nouvelles tumeurs. Grâce à l’adjonction du régorafénib au traitement standard, nous espérons favoriser la régression tumorale de façon à améliorer les chances d’ablation complète de la tumeur par voie chirurgicale.

Cliniques

Toutes les études

Plus d'études: Tumeurs de l'appareil digestif