Étude avec l'inhibiteur de l'ATR BAY-1895344 chez des patients présentant des tumeurs solides avancées et des lymphomes (première utilisation chez l'homme).

SAKK 69/17

Chef de l'étude

Prof. Dr. med. Dr. phil. nat.
Markus
Jörger
Kantonsspital St. Gallen
+41 76 559 10 70

Avec cette étude, nous aimerions évaluer l'innocuité et la tolérabilité du médicament à l'étude BAY-1895344 chez les patients atteints d'un cancer avancé (tumeurs malignes solides et lymphome non hodgkinien).

Le médicament à l'étude est testé sur des humains pour la première fois. Ce faisant, nous voulons déterminer la dose la plus élevée qui peut être administrée en toute sécurité. De plus, nous voulons observer comment le médicament étudié change et se distribue dans le corps et comment la maladie cancéreuse traitée répond à cette thérapie. 

Le médicament à l'étude bloque une enzyme appelée ATR kinase, qui fait partie de la voie métabolique de l'ATR. Pour qu'elles puissent survivre et croître, les cellules cancéreuses s’appuient souvent sur la voie de l'ATR. Il y a donc lieu de croire que l'inhibition de la voie ATR pourrait réduire la croissance des cellules cancéreuses.

Les patients qui souffrent d'une tumeur solide maligne ou d'un lymphome non hodgkinien et pour lesquels les traitements standard ne fonctionnent plus, peuvent participer. 222 patients dans le monde entier participeront à cette étude clinique. L'étude, ou/et la prise du médicament à l'étude, se poursuivra jusqu'à ce qu'il n'apporte plus de bénéfice ou que la santé du patient se détériore.

Médecin coordinateur en Suisse
PD Dr méd. M. Jörger, Hôpital cantonal de Saint-Gall, +41 76 559 10 70

Pour de plus amples d'informations sur l'étude SAKK 69/17 veuillez consulter le site web www.ClinicalTrials.gov.

Cliniques

Toutes les études