Étude avec l'inhibiteur de l'ATR BAY-1895344 en association avec le pembrolizumab chez des patients présentant des tumeurs solides avancées

SAKK 69/20

Chef de l'étude

Prof. Dr. med. Dr. phil. nat.
Markus
Jörger
Kantonsspital St. Gallen Fachstelle Medizinische Genetik
+41 76 559 10 70

Avec cette étude, nous aimerions évaluer la sécurité, la tolérabilité et l’efficacité du médicament à l'étude BAY-1895344 en association avec le pembrolizumab (nom commercial ‘Keytruda®’) chez les patients atteints d'un cancer avancé (certains types de tumeurs malignes solides). L’association de cette thérapie avec le pembrolizumab est testée sur des êtres humains pour la première fois. Ce faisant, nous voulons comprendre la modalité d’action de cette thérapie combinée et déterminer les types de cancer optimaux pour la poursuite du développement de la thérapie combinée. De plus, nous voulons observer l’absorption et la distribution du médicament étudié dans le corps et comment la maladie cancéreuse traitée répond à cette thérapie combinée.
Le médicament à l'étude bloque une enzyme appelée la kinase ATR , qui fait partie de la voie métabolique de l'ATR. Pour qu'elles puissent survivre et croître, les cellules cancéreuses s’appuient souvent sur la voie de signalisation ATR.
Le pembrolizmab active le système immunitaire de l'organisme pour combattre les cellules cancéreuses. Il y a donc lieu de croire que l'inhibition de la voie ATR pourrait réduire la croissance des cellules cancéreuses.
Les patients qui souffrent d'une tumeur solide maligne et pour lesquels les traitements standard ne sont plus efficaces , peuvent participer. En outre, un certain type de déficience/mutation génétique doit être présent dans ces populations de patients. Jusqu’à 160 patients dans le monde entier participeront à cette étude clinique. L'étude, ou la thérapie combinée poursuivra jusqu'à ce qu'elle n'apporte plus de bénéfice ou que l’état de santé du patient se détériore.

Vous trouverez de plus amples informations sur l'étude à l’adresse ,ClinicalTrials.gov’.

Cliniques

Toutes les études