Étude de phase I avec TLD-1, une nouvelle doxorubicine liposomale, en patients avec des tumeurs solides avancées

SAKK 65/16

Chef de l'étude

Dr. med.
Dagmar
Hess
Kantonsspital St. Gallen
+41 71 494 11 11

Dans le cadre de l’étude SAKK 65/16, nous évaluons la sécurité et la tolérance de la TLD-1 (Talidox) chez des patients atteints de tumeurs solides au stade avancé ou métastatique. Notre objectif est également de déterminer la posologie optimale de la TLD-1 en vue de travaux de recherche complémentaires. Il s’agit de la première étude clinique sur l’emploi de la TLD-1.  

La TLD-1 consiste en de la doxorubicine, principe actif déjà utilisé avec succès dans les chimiothérapies, protégée par une enveloppe de type nouveau qui empêche la métabolisation du principe actif tout de suite après l’administration. Cela permet le transport du principe actif jusqu’aux parties de l’organisme où il doit agir. Il serait ainsi possible d’attaquer une tumeur sans endommager inutilement des organes importants et sensibles et les effets secondaires s’en trouveraient réduits.  

Cliniques

Toutes les études