Optimisation de la chimiothérapie en cas de lymphome de Burkitt

HOVON 127/ SAKK 37/16

Chef de l'étude

Prof. Dr. med.
Frank
Stenner
Universitätsspital Basel
+41 61 265 50 74

Nous menons cette étude en collaboration avec l’Haemato Oncology Foundation for Adults in the Netherlands (HOVON) afin de comparer deux chimiothérapies différentes pour le traitement de patients atteints d’un lymphome de Burkitt de diagnostic récent. Le lymphome de Burkitt est un lymphome malin qui est classé parmi les tumeurs à haut risque, ce qui signifie qu’il présente des caractéristiques qui laissent supposer une croissance rapide et une aggravation fulgurante de la maladie. Cette étude a pour objectif d’améliorer les résultats thérapeutiques et la tolérance de la chimiothérapie administrée contre cette maladie.

Les patients qui participent à l’étude sont répartis au hasard en deux groupes (étude randomisée). Les études randomisées constituent une méthodologie reconnue à l’échelle internationale pour pouvoir établir une comparaison scientifique entre différents traitements. Un groupe de patients sera traité par le traitement standard actuel selon le protocole R-CODOX-M/R-IVAC, tandis que le deuxième groupe recevra un traitement par une association de médicaments selon le protocole DA-EPOCH-R. Ces deux protocoles sont des traitements internationalement reconnus pour cette maladie. Lors d’une précédente étude, le protocole thérapeutique DA-EPOCH-R a toutefois fait preuve d’une efficacité supérieure et a permis de réduire le taux de mortalité par comparaison avec le protocole R-CODOX-M/R-IVAC. Ces résultats doivent désormais être confirmés dans le cadre de cette étude internationale menée chez une population plus vaste (260 patients).

Au total, l’étude durera 16 à 18 semaines pour les patients et sera suivie d’examens de suivi pendant les cinq années suivantes. Tous les médicaments utilisés dans cette étude sont autorisés en Europe et en Suisse.

Cliniques

Toutes les études