Optimizing chemotherapy for the treatment of leukemia

GRAALL 2014

Chef de l'étude

Prof. Dr. med.
Yves
Chalandon
Hôpitaux Universitaire de Genève HUG
+41 22 372 98 70

L’étude GRAALL-2014 (phase II/III), qui fait suite aux études GRAALL-2003 et 2005, porte sur la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) des lignées B et T. Cette forme de cancer est une maladie des globules blancs, qui se multiplient de manière incontrôlée sous l’influence de cellules leucémiques. La maladie se caractérise par une accumulation accrue de ces cellules leucémiques dans la moelle osseuse, mais aussi parfois dans le sang. Ces cellules évincent alors les composants normaux du sang.  

L’étude GRAALL-2014 comprend trois sous-études, qui portent respectivement sur la LAL de lignée B, la LAL de lignée T et la forme dite «Philadelphie-positive» (Ph+). Les patients de chaque groupe sont porteurs de mutations de gènes particuliers au moment du diagnostic.  

L’objectif des sous-études GRAALL-2014/B et GRAALL-2014/T est d’améliorer la tolérance et les résultats de la chimiothérapie en adaptant le traitement de la LAL des lignées B et T à l’âge des patients et aux caractéristiques de la maladie.  

La sous-étude GRAAPH-2014 vise à améliorer les résultats de la chimiothérapie administrée en association à des inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) dans le traitement de la LAL Ph+. Les inhibiteurs de la tyrosine kinase bloquent l’enzyme de la classe des tyrosines kinases qui est responsable de la division incontrôlée des cellules leucémiques et ainsi de la propagation de la maladie. L’emploi de l’ITK nilotinib (Tasigna®) permet d’envisager de réduire les doses de la chimiothérapie standard dès le début du traitement.  

Toutes les études