Traitement du cancer du rein par immunothérapie avec le nivolumab et l’ipilimumab

SAKK 07/17

Chef de l'étude

Prof. Dr. med.
Frank
Stenner
Universitätsspital Basel
+41 61 265 50 74

L’objectif de cette étude est de déterminer si l’immunothérapie par association du nivolumab et de l’ipilimumab est efficace chez des patients atteints d’un cancer du rein de stade avancé non opérable ou métastatique et peut stopper la progression du cancer, voire entraîner une régression de la tumeur. De plus, nous souhaitons identifier les facteurs qui jouent un rôle dans la réponse de chaque patient aux médicaments. À cet effet, nous prélèverons des échantillons de sang et de tissu en parallèle du traitement. Ces prélèvements sont importants, car ils permettront d’établir pourquoi les médicaments sont efficaces.

Le nivolumab et l’ipilimumab sont déjà autorisés séparément pour le traitement du cancer du rein. Ces traitements peuvent activer le système immunitaire et ainsi aider l’organisme à combattre le cancer. Toutefois, ils n’agissent que chez une faible part de patients. De premières données indiquent que l’association du nivolumab et de l’ipilimumab pourrait être plus efficace chez un plus grand nombre de patients. Nous souhaitons examiner ce point de manière plus approfondie au cours de cette étude. Tous les patients de l’étude SAKK 07/17 recevront les mêmes médicaments. Tous les participants pourront donc profiter d’un traitement potentiellement supérieur. En fonction de ses effets, le traitement pourra durer jusqu’à deux ans.

Toutes les études