Thermothérapie interstitielle par laser et injection intratumorale d’IP-001 chez des patient-e-s atteint-e-s de tumeurs solides à un stade avancé

SAKK 66/17

Chef de l'étude

Prof. Dr. med. Dr. phil. nat.
Markus
Jörger
Kantonsspital St.Gallen
+41 76 559 10 70

Le traitement des patient-e-s atteint-e-s d’un mélanome avancé a connu de grandes avancées ces dernières années. Les options thérapeutiques restent toutefois limitées lorsque la maladie progresse malgré le traitement médicamenteux. Chez les patient-e-s atteint-e-s d’un sarcome des tissus mous à un stade avancé, les options thérapeutiques se limitent toujours à la chimiothérapie. Le besoin de nouvelles options thérapeutiques demeure donc très important pour ces deux groupes de patient-e-s.

L’étude SAKK 66/17 se penche sur une méthode de traitement à l’effet thérapeutique prometteur, quand l’immunothérapie et la chimiothérapie n’ont plus d’effet: l’ablation d’un nodule tumoral par thermothérapie, suivie d’une injection de la substance IP-001 dans la tumeur. IP-001 est un médicament qui stimule le système immunitaire de l’organisme. Il n’est pas encore autorisé pour l’instant. Cette méthode doit stimuler le système immunitaire de manière à réduire la taille de la tumeur traitée. Elle fait par ailleurs naître l’espoir qu’une réaction immunitaire de grande ampleur se déclenche, ciblant des cellules cancéreuses loin du nodule tumoral traité.

Priorité à la sécurité et l’efficacité

L’étude se compose de deux phases:

  • Durant la première phase, la sécurité de la méthode sera examinée sur 6 patient-e-s et la posologie d’IP-001 définie pour la seconde phase.
  • Dans la deuxième phase, de nouvelles données relatives à la sécurité seront collectées de même que les premières informations quant à l’efficacité du traitement. 9 patient-e-s atteint-e-s d’un sarcome des tissus mous à un stade avancé et 18 patient-e-s atteints d’un mélanome à un stade avancé recevront le traitement. La posologie d’IP-001 correspond à celle qui a été considérée comme sûre dans la première partie de l’étude.

De plus, des échantillons de sang et de tissus cancéreux seront analysés plus en détail dans le cadre de l’étude. L’objectif consiste à mieux comprendre la réponse immunitaire et le mécanisme d’action de la thérapie.

 

 

 

Cliniques

Toutes les études