Ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques avec l’option «opération étendue» ou «radiothérapie» en cas de cancer du sein avec atteinte des ganglions lymphatiques axillaires

SAKK 23/16 TAXIS

Chef de l'étude

Prof. Dr. med.
Walter
Weber
Universitätsspital Basel
+41 61 328 61 49

Dans le cadre de cette étude, nous examinons l’efficacité de la radiothérapie par rapport à l’intervention chirurgicale pour le traitement du cancer du sein avec atteinte des ganglions lymphatiques axillaires.  L’objectif de cette étude est de déterminer quel est le traitement le plus efficace et présentant le moins d’effets secondaires.

Le déroulement de l’étude est le suivant: chez tous les patients, un nombre limité de ganglions lymphatiques concernés ainsi que les ganglions sentinelles sont retirés par voie chirurgicale. Les patients sont ensuite répartis en deux groupes de façon aléatoire (étude randomisée).

Dans l’un des deux groupes, les patients font l’objet d’une ablation des ganglions lymphatiques axillaires restants, qui constitue le traitement standard permettant de prévenir efficacement les récidives au niveau de l’aisselle. Néanmoins, chez environ un quart des patients, ce traitement entraîne des effets secondaires qui peuvent être permanents pour certains, notamment des troubles sensitifs, des douleurs chroniques, une limitation de la mobilité de l’épaule ainsi qu’un gonflement du bras, appelé lymphœdème. Dans le deuxième groupe, les patients reçoivent une radiothérapie axillaire. Ce traitement pourrait être aussi efficace que le traitement du premier groupe tout en entraînant moins d’effets secondaires. Si le bénéfice de la radiothérapie est confirmé dans le cadre de cette étude, cela pourrait devenir le nouveau traitement standard pour les patients souffrant de cette affection.

Cette étude est menée dans de nombreux centres en Suisse et à l’étranger. Au total, 1500 patients (femmes et hommes atteints de cancer du sein) seront inclus sur une période d’un peu plus de 5 ans. La durée totale de l’étude sera approximativement de 25 ans, incluant la période de suivi. Les consultations médicales sont fréquentes au début de la participation à l’étude, puis se limitent à une consultation annuelle à partir de la troisième année de participation.

Cette étude importante de phase III sera menée grâce au soutien généreux de Fond’action contre le cancer, Krebsliga beider Basel, Stiftung Krebsforschung Schweiz et The Rising Tide Foundation for Clinical Cancer Research.

Toutes les études